Fondation Maréchal LECLERC de HAUTECLOCQUE

Route du Sous-Groupement MASSU

CÉRÉMONIES et COMMÉMORATIONS 2019
75ème ANNIVERSAIRE DE LA LIBÉRATION de la FRANCE

 

Route du Sous-Groupement MASSU

INAUGURATION
ROUTE du Sous-Groupement MASSU

 

Du 19 au 24 novembre, dans le cadre du 75ème anniversaire de la libération de notre pays, des cérémonies se sont déroulées pour commémorer la libération des localités par le sous-groupement Massu.
Cette « route du sous-groupement Massu » a été inaugurée de Cirey-sur Vezouze qui est le point de départ de cette attaque effectuée sur l’ordre du Général Leclerc, en passant par Lafrimbolle, où Jacques Massu, Compagnon de la Libération, a percé la Vogessen Stellung, puis Dabo pour franchir les Vosges, Obersteigen, premier village alsacien libéré par la 2ème DB, puis Birckenwald, Reinhardtmunster, Thal Marmoutier, Marmoutier, Furchhausen, Altenheim et Saessolsheim, avant de participer à la libération de Strasbourg.

Ces cérémonies organisées sous l’égide la Fondation Maréchal Leclerc de Hauteclocque ont été conduites par une association alsacienne du nom de « Pro Patria », en présence de Madame Catherine Massu qui a inauguré les plaques « route du Sous-Groupement Massu » ainsi qu’un rond-point à Marmoutier.

 

Composition du S/groupement MASSU (La Frimbolle-Dabo-Obersteigen)

Chef Lt-Col MASSU

Adjoints : Cne MOLLOt du RMT

Cne LUCIEN du RBFM

  • Compagnie hors rang du 2e Bataillon : Cne de la Simone
  • Compagnie d’accompagnement du 2e Bataillon: Cne Eggenspiller
  • 5ème compagnie de combat aux ordres du Cne Rogier
  • 6ème compagnie de combat aux ordres du Lt Renaud
  • 2ème escadron du 12e RCA aux ordres du capitaine de Vandières
  • Peloton de spahis du 1er RMSM aux ordres du Lt Rouxel (3ePon du 2e Escadron)
  • Peloton de Tank-Destroyers du RBFM aux ordres du EV Durville
  • Section de sapeurs du 13e génie de Chollet
  • DL du cne Ramières, cdt la 3e Batterie du 40 RANA

Mardi 19 novembre 2019

 


CIREY-sur-VEZOUZE

1007 Km

ALLOCUTION
INAUGURATION de la BORNE

 

Mr le maire de Cirey

Mesdames messieurs les élus,

Représentants des corps constitués,

Associations patriotiques

Porte-drapeaux,

Chers habitantes et habitants de Cirey,

C’est un honneur, Mr le maire, pour le représentant de la FMLH et de l’Association des Anciens de la 2ème DB que je suis, d’être présent pour le 75ème anniversaire de la libération de votre ville durant lequel vous avez décidé d’inaugurer une borne de la voie de la 2eDB.

Cirey-sur-Vezouze est une étape importante de l’épopée de la 2ème division blindée. C’est l’un des deux verrous avec Badonviller du dispositif de défense allemand qui a sauté, permettant la percée au travers des Vosges et la libération de l’Alsace et d’une partie de la Lorraine. Cirey est bien le point de départ des unités vers Strasbourg grâce aux ponts pris intacts aux allemands.

Cette libération, chers amis de Cirey, vous le devez au Chef d’escadrons MOREL DEVILLE et ses spahis.
Cet officier dans la pure tradition de la cavalerie, ne portant que son calot rouge dans les combats, est admiré de ses hommes. Son détachement était composé du 6ème escadron Kochanowski comprenant des auto-mitrailleuses et des half-tracks, renforcé avec un peloton de 4 tanks-destroyers du RBFM dont le chef était Philippe De Gaulle, fils du chef de la France Libre.
Ce détachement écrira Massu « entreprend une vraie corrida, guidé par le curé de Domèvre qui les conduira jusqu’à Cirey… et livrera une route non minée, défilant sur les arrières de l’ennemi, au plus près de cette montagne que nous voulons franchir ». Pour son action, l’escadron Kochanowski sera la seule unité de ce niveau à être citée à l’ordre de l’armée au sein de la 2ème DB.

Cette charge sur Strasbourg reste pour la postérité et les écoles de guerre des armées alliées comme « une magnifique démonstration d’allant et de vigueur,….. considérée comme un classique de la manœuvre d’exploitation. »

De plus, Cirey est aussi le point de départ des cérémonies que nous allons mener cette semaine sous le nom de « Route du Sous-groupement MASSU »

En cela, votre ville, Mr le maire, se devait de rejoindre la communauté des 110 localités qui composent actuellement la voie de la 2ème DB.

Permettez-moi de présenter les principaux objectifs de cette voie ?

Perpétuer le devoir de mémoire envers les 1700 morts de la campagne de France dans les rangs de la 2°DB en 1944-45, mais aussi des résistants sans oublier les pertes civiles. Leur sacrifice a servi la paix puisque depuis 75 ans, plus de conflit conventionnel sur notre sol.

Je voudrais juste souligner que par un tragique hasard de notre histoire, le brigadier Ronan POINTEAU mort au Mali le 2 novembre appartient au même régiment qui a libéré Cirey dans la nuit du 19 au 20 novembre 1944.

Une pensée aussi pour notre dernière Rochambelle, Mme Liliane Valter décédée en fin de semaine.

Enseigner le devoir de mémoire aux jeunes générations pour leur apprendre et leur rappeler certaines erreurs tragiques de notre l’histoire afin qu’elles ne se renouvellent pas. En 1938 nous avons laissé Hitler dépecer la Tchécoslovaquie croyant ainsi sauver la paix. Churchill écrivit alors :« Le gouvernement avait le choix entre la guerre et le déshonneur ; il a choisi le déshonneur et il aura la guerre. » L’histoire nous apprend à ne jamais transiger avec le totalitarisme. Hier c’était le nazisme et le communisme.. Aujourd’hui, l’hydre islamiste, selon les termes du Président de la république, est une menace grave pour nos sociétés et notre civilisation. Alfred de Musset disait : « les larmes du passé fécondent l’avenir ». Les larmes et le sang versés par les gars de Leclerc morts pour que la France soit de nouveau libre, doivent nous permettre de faire les bon choix futurs. La borne du serment de Koufra est là pour nous rappeler que: « le serment juratoire de Koufra est avant tout un engagement à ne jamais renoncer à ses idéaux quel qu’en soit le prix », comme l’a écrit la fille d’un ancien de la 2°DB.

Je terminerai en adressant aux jeunes générations, cette invitation du général De Gaulle : « enfants de France rêvez d’être des Leclerc »

Au nom de la Fondation Maréchal LECLERC de HAUTECLOCQUE et de l’Association des Anciens de la 2èmeDB, je souhaite la bienvenue à cette belle commune de Cirey qui rejoint aujourd’hui les 110 communes qui, de la Manche au Rhin, nourrissent à travers 22 départements la mémoire de cette division Leclerc à laquelle le Pays doit tant et qui doit nous servir de référence pour construire le futur.

Vive CIREY- vive la 2ème DB et vive la France !

20 novembre 2019

INAUGURATION

ROUTE du Sous-Groupement MASSU
ITINÉRAIRE du DABO

 

ALLOCUTION LA FRIMBOLLE

 

Mr le maire, élus, corps constitués, associations patriotiques, chers anciens, porte-drapeaux et habitants de Lafrimbolle et des environs,

Nous commémorons aujourd’hui le combat de La Frimbolle menés par le sous-groupement Massu les 19 et 20 novembre 1944.
Cet épisode de l’épopée Leclerc reste dans les mémoires car il constitue un fait historique déterminant.
C’était le dernier verrou du dispositif de défense allemand qu’il fallait faire sauter pour franchir les Vosges et s’engouffrer dans la plaine d’Alsace avec Strasbourg en fond de tableau.

Le 19 matin, Massu est à Cirey. La 2e DB vient de percer la Vor Vogessen Stellung à Badonviller et Cirey. Il reçoit de Leclerc l’ordre d’attaquer en direction de Dabo sur l’axe D.
Ses unités sont impatientes d’en découdre.
Elles sont constituées de 3 compagnies de combat de son 2e bataillon (600 hommes et 50 half-tracks), renforcées par un escadron du 12e RCA (15 chars sherman) et un peloton de 4 TD du RBFM, ainsi qu’un peloton de spahis (30 hommes). Il dispose en outre d’une section de sapeurs du 13e Bat Gen (30 hommes) et d’un commandant d’une batterie de 155 du 40e RANA (pouvant apporter les feux de 6 pièces de 155).

Massu en tête, arrive à Lafrimbolle.
Les spahis du chef d’escadron Morel-Deville, l’unité qui a pris les ponts de Cirey intacts, l’ont devancé. Ils sont arrêtés face au dispositif de défense que les Allemands ont aménagé au Nord du village en s’appuyant sur la Sarre Blanche. C’est la Vogessen Stellung.

Laissons parler le gal Langlade, le chef direct de Massu.

Pour « crever ce barrage solidement et colossalement fortifié, il (Massu) a décidé de laisser pour une fois ses blindés inactifs et a lancé tout son bataillon à pied dans la forêt avec mission de tourner l’obstacle par les crêtes, de passer la Sarre Blanche et de prendre la position qui l’arrête à revers.
Malgré la résistance des chasseurs allemands en nombre imposant dans la forêt, sa manœuvre due à son intelligence et à son mordant, réussit pleinement.
La Sarre Blanche est pris à revers avec le pont intact.
Les allemands se sauvent dans toutes les directions. La percée est faite et bien faite. La route de Massu est jonchée de cadavres d’hommes et de chevaux, de canons renversés, de véhicules détruits. »

A la tombée de la nuit du 20 novembre, le sous/gprt a atteint le carrefour de Réthal.
Demain ce sera le franchissement des Vosges par Dabo.

Cette action de force a entrainé des pertes.
Ne pas oublier ceux qui sont morts et ceux qui sont blessés. 10 morts, du RMT et des spahis et deux fois plus de blessés dont certains très gravement.

Mentionnons aussi le rôle des résistants qui apportent du renseignement très utile.
Citons André MOZIMANN, ferme St Michel.

Au nom de la Fondation MLH et de l’association des Anciens de la 2°DB, je remercie la commune de Lafrimbolle des efforts consentis pour perpétuer cette histoire, votre histoire, avec les gars de leclerc.

Lafrimbolle, haut fait d’armes de l’épopée de la division Leclerc, mériterait une borne en plus de cette très belle stèle et de cette nouvelle plaque mentionnant « l’espace du sous-groupement Massu ».

Nous ne pouvons que vous encourager à faire partie de la voie de la 2e DB et devenir proche partenaire de la Fondation Maréchal Leclerc de Hauteclocque.

 

 

Jeudi 21 Novembre 2019

 

DABO-OBERSTEIGEN-BIRKENWALD

DABO

 

OBERSTEIGEN

Vendredi 22 Novembre 2019

 

Reinhardsmunster,  Thal-Marmoutier,  Schwenheim

 

 

 

Reinhardsmunster

 

 

Thal-Marmoutier

 

 

 

 

 

Schwenheim

 

 

 

Samedi 23 Novembre 2019

 

Reutenbourg   –   Saessolsheim

 

 

 

Reutenbourg

 

Saessolsheim

 

Dimanche 24 Novembre 2019

 

Marmoutier – Dimbstahl

 

 

Marmoutier

 

Dimbstahl