Fondation Maréchal LECLERC de HAUTECLOCQUE

Cérémonies 75ème Anniversaire – LORRAINE

Jeudi 12 septembre 2019

 ESCLÈS – ( Vosges )

 

Le village d’Escles a profité de la commémoration de sa libération en 1944 pour inaugurer sa borne de la voie de la 2°DB.
Situé au Sud de Dompaire, ce petit village a été libéré par les éléments de couverture constitué par le Groupement Tactique Rémy, commandant du 1er RMSM.
Un char allemand MK4, sans doute fuyant la zone de combat, a été détruit dans le village.

Ce 12 septembre 2019, Mr le Maire a animé la cérémonie en présence du Sous-préfet, du sénateur, de nombreux élus et maires dont Ghyslène LEBARBENCHON.
En outre, des reconstituteurs avec véhicules d’époque s’étaient joints à la population d’ESCLES et des environs, ainsi que la classe de CM2 de l’école.

Cette cérémonie était rehaussée par la présence de Roger LE NEURES, président de l’amicale 2e DB des Vosges. Ce dernier après les allocutions de Mr le maire et du représentant FMLH a pris la parole pour relater cette journée de la libération d’Escles à laquelle il a personnellement participé, comme radio-tireur d’une AM8 du Régiment de Marche de Spahis marocain.

A l’issue, la borne d’Escles (kilomètre 887 depuis la Manche) a été dévoilée par les autorités ainsi que le panneau générique qui retrace la campagne de France de la 2e DB.

Puis Madame le maire de St Martin de Varreville a invité Roger Le Neurès à verser autour de la borne du sable de la plage d’Utah Beach sur laquelle la 2e DB a débarqué le 1er août 1944.
Cela symbolise le lien qui existe entre toutes les communes qui appartiennent à la voie de la 2e DB.

Un dépôt de gerbes au monument aux morts du village a permis de se recueillir. Les élèves de l’école communale ont chanté la Marseillaise.

La Fondation Maréchal Leclerc de Hauteclocque souhaite la bienvenue à la commune d’Escles qui intègrent la communauté mémorielle de la voie de la 2e DB.

 

 

Jeudi 12 septembre 2019

VITTEL – (Vosges)

 

La ville de Vittel a commémoré sa libération, 75 ans jour pour jour, le 12 septembre 2019.
Mr le Maire de la ville en présence du député, d’élus départementaux et régionaux et de maires des localités voisines, avait invité la population devant le très beau monument aux morts rénové.
La musique municipale animait la cérémonie.

Après le dépôt des gerbes et le recueillement, Mr le maire a relaté les durs combats de la libération de Vittel ayant nécessité une action en tenaille pour venir à bout de la défense allemande.

Puis les participants derrière la colonne d’engins d’époque des reconstituteurs, se sont déplacés vers la borne de la voie de la 2e DB sur la route de Contrexéville à côté de la stèle dédiée au Lieutenant Gauffre qui trouva la mort à la tête de ses hommes.

Après le dépôt de la gerbe des Anciens de la 2e DB, le chant de la 2e DB fut lancé et repris par la nombreuse assistance.

A la mairie pour le pot de l’amitié, le représentant du Général Cuche a remercié le maire pour la fidélité de sa commune à la mémoire de la 2e DB en faisant remarquer que le QR code qui était collé sur la borne allait permettre de mieux sensibiliser les jeunes générations au devoir de mémoire.

 

 

 

Vendredi 13 septembre 2019

REMONCOURT – (Vosges)

 

La commémoration du 75e anniversaire de la libération a été célébrée à REMONCOURT le 13 septembre 2019, devant la borne de la voie de la 2e DB inaugurée l’année dernière.

La population s’était déplacée en masse autour de son maire. Le député de la circonscription, le maire de Contrexéville ainsi que de nombreux autres élus locaux et Mme Lebarbenchon, maire de St Martin de Varreville étaient présents.

En outre, de très nombreux reconstituteurs avaient fait le déplacement, comme les porte-drapeaux et un détachement de sapeurs-pompiers.

La cérémonie a débuté par un dépôt de gerbes devant la borne. Les élèves des écoles présents avec leur enseignant ont chanté l’hymne national.

Puis tous les participants ont été invités à traverser le village en défilé dans les véhicules d’époque pour se rendre sur la stèle FFI sur laquelle une plaque rappelle la mort d’Eddy Hall du 501e RCC dans les combats de libération. Des gerbes furent déposées, suivi par le chant des partisans, entonné par les scolaires.

Mr le Maire fit une brève allocution suivie par celle du représentant de la 2e DB.

 

 

 

Vendredi 13 septembre 2019

 HYMONT – (Vosges)

 

La commune d’Hymont avait décidée aussi de profiter des cérémonies anniversaires de la commémoration de la libération de 1944 pour inaugurer sa borne avec les deux panneaux pédagogiques.

Celle-ci se trouve sur une petite place nouvellement aménagée avec parking sur la route vers Remoncourt, à l’endroit où est tombé, mortellement blessé, le marsouin Antonio Gonzales ALMENDRO de la 9e Cie du Régiment de Marche du Tchad.

Autour de Monsieur le Maire, le Sous-Préfet et de nombreux élus s’étaient rassemblés dont Madame Lebarbenchon, maire de St Martin de Varreville, la commune d’où part la voie de la 2e DB.
Parmi l’assistance de nombreux reconstituteurs et leurs véhicules d’époque ainsi que les élèves de la classe de CM2 avec leur enseignante.
Enfin cette cérémonie était rehaussée par la présence d’un Ancien de la 2e DB, Mr Roger Le Neurès, qui a participé aux combats de libération de la région au sein du 1
er Régiment de marche de Spahis marocains.

La cérémonie débuta par les allocutions du Maire, du représentant de la 2e DB, de Monsieur Le Neures, de Madame Lebarbenchon et du Sous-préfet. Ensuite, les autorités présentes ont procédé au dévoilement de la borne et des panneaux.

A cette occasion, Mr Le Neurès accompagné d’un jeune élève a dispersé du sable d’Utah Beach tout autour de la borne. Ce symbole fort démontre le lien qui existe entre les communes de la voie de la 2e DB. Puis les gerbes ont été déposées devant le monument aux morts, suivi par la sonnerie aux morts, le recueillement et la marseillaise entonnée par les élèves de CM2.

La commune d’Hymont est devenu une étape supplémentaire entre la Manche et l’Alsace.

 

 

 

 

Samedi 14 septembre 2019

 MATTAINCOURT – (Vosges)

 

La municipalité de Mattaincourt avait obtenu la présence de la nouba du 1er Régiment de Tirailleurs d’Epinal pour commémorer sa libération par la 2e DB le 14 septembre 1944.

De nombreux élus locaux encadraient le jeune maire de la commune en présence d’une délégation importante de porte-drapeaux.

Il convient de souligner la présence de nombreux enfants du village qui avaient été regroupés par une mère de famille pour chanter les chants patriotiques.

Devant le monument aux morts située à côté de la borne, eurent lieu les dépôts de gerbes, la sonnerie aux morts suivie de la minute de silence et de la Marseillaise.

Puis, les participants furent invités à défiler dans la commune, partie à pied derrière la nouba, les autres dans les véhicules d’époque de reconstituteurs venus en nombre. La destination était l’EHPAD où une Petite aubade fut donnée devant les personnes âgées.

A l’issue, le défilé reprit jusqu’à la salle des fêtes où le maire fit une allocution du maire ainsi que le représentant de la 2e DB.

 

Samedi 14 septembre 2019

 DARNEY – (Vosges)

 

La cérémonie organisée par la municipalité s’est déroulée le samedi 14 septembre en soirée en présence du député, de la conseillère régionale et départementale.
La fanfare d’un village des environs était là.

Les autorités et les participants s’étaient donné rendez-vous devant le monument érigé en l’honneur de la 2e DB, au sortie Nord du village sur la route d’Epinal et à proximité de la Borne de la voie de la 2e DB.

Après les dépôts de gerbes de la municipalité et celle des Anciens de la 2°DB, le maire fit une allocution suivie par celle du représentant de la 2e DB, puis de Roger Le Neurès.

Ce vétéran, très applaudi par l’assistance nous relata la journée du 14 septembre 1944 telle qu’il l’a vécue au sein de son unité de Spahis

Un pot de l’amitié dans la salle des fêtes a réuni tous les participants. Comme toutes les communes appartenant à la voie de la 2e DB, une réplique de la borne fut offerte au maire par la Fondation Maréchal Leclerc de Hauteclocque en souvenir du 75e anniversaire de la libération de la ville.

 

 

COMMUNES de la bataille de DOMPAIRE

 

 

La bataille de DOMPAIRE reste dans l’histoire de la 2e DB, comme une étape marquante de son épopée, lui ayant permis de détruire avec l’appui de l’aviation US un nombre important de chars allemands. Cette bataille s’est déroulée sur plusieurs communes des environs de Dompaire.
Une association vient de se créer réunissant toutes ces communes vosgiennes.

Ce dimanche 15 septembre 2019, 75eme anniversaire, un grand nombre d’élus étaient présents autour des associations patriotiques, les portes drapeaux et la population, le tout animé par la fanfare de DAMAS et BETTEGNEY, avec à sa tête le maire de la commune.

De nombreux reconstituteurs avec leurs véhicules d’époque avaient fait le déplacement.
De plus ces cérémonies étaient particulièrement rehaussées par la présence de deux anciens de la 2e DB, Roger LE NEURES spahi au 1er RMSM et Pierre RETZIGNAC, chasseur du 12e RCA.

A noter, que Madame MASSU avait fait le déplacement depuis la Bretagne ainsi que le neveu du Lt GUIGON. Madame Ghyslène LEBARBENCHON, maire de Saint Martin de Varreville, commune de la Manche où la 2e DB a débarqué le 1er aout 1944 et à ce titre, point de départ de la voie de la 2eme DB, était présente.

Sur chacune des communes, le cérémonial était le même, avec dépôts de gerbes des autorités locales, des Anciens de la 2e DB au niveau national et vosgienne, puis sonnerie aux morts suivie d’une minute de silence rompu par l’hymne national.

Tout a débuté à 09:00 à Dompaire, à la stèle du Lieutenant GUIGON, officier du bataillon MASSU du RMT, ayant perdu la vie en menant l’assaut à la tête de sa section.

 

Puis le convoi a défilé jusqu’à Ville-sur-Illon où devant le char « Champagne » le même cérémonial s’est renouvelé.

 

A Damas et Bettegney, la cérémonie s’est déroulée à 10:00 devant la stèle rénovée des « 43 gars de Leclerc » tombés pendant la bataille.

 

A Bocquegney, le maire a pris la parole pour honorer la mémoire de Robert WASSON tombé pour libérer la commune.

Puis les participants sont allés se recueillir à Bouxières-aux-bois devant la borne de la voie de la 2e DB, située sur une hauteur boisée où des combats ont eu lieu avec le reliquat de chars allemands de la 112e Panzer Brigade fuyant la nasse de Dompaire.

 

La cérémonie finale s’est déroulée à Madone et Lamerey, devant le monument le plus imposant consacré au Général Leclerc en France. Un détachement du 1er Régiment de Tirailleurs d’Epinal et son chef de corps étaient présents. Après les dépôts de gerbes, les enfants de la commune ont chanté le chant des partisans en présence d’une très nombreuse assistance. Après la sonnerie aux morts et la Marseillaise, la fanfare a entonné, comme il est de coutume, le chant de la 2e DB.

Tous les participants ont ensuite été conviés à la salle polyvalente de Dompaire et Madonne et Lamerey. Roger LE NEURES a ému l’assistance en parlant de Leclerc et du patriotisme.

Le Général Cuche, président national, a entonné alors le chant de la 2e DB pour clore les allocutions et permettre à tous de se rafraichir.

Mardi 17 septembre 2019

 CHÂTEL-NOMEXY – (Vosges)

 

Ce mardi le 17 septembre 2019 a été célébré le 75e anniversaire de la bataille de CHÂTEL-NOMEXY commémorant le premier franchissement de la Moselle, le 19 septembre 1944, par les véhicules de la 2e D.B.
Le 13e Régiment du Génie, régiment historique, profite de l’occasion pour organiser une cérémonie régimentaire.

En présence des autorités civiles et militaires, la prise d’armes s’est déroulée à l’aire du Paquis avec une évocation des combats qui eurent lieu lors de la pose d’un pont pour le franchissement de la Moselle et coûtèrent la vie à 14 soldats du 13e Bataillon du Génie.
Un public nombreux est venu pour se souvenir parmi lequel deux Anciens du 13e Bat. ayant combattu sur ces lieux: le Colonel BUNOUF alors Caporal et M. SENECHAL, Sapeur démineur.

La cérémonie se poursuit par un défilé passant le pont routier accompagné par le chant de la 2e D.B.
En contrebas, est présenté un pont sur barges tôlées d’époque. Le dépôt de gerbes a lieu ensuite au monument LECLERC où les noms des gars de LECLERC tués sont inscrits en lettres d’or (récemment repeintes).

Au nom du Général CUCHE, président national, le responsable de l’Association 2e D.B. d’Alsace Michel CORNET-CARION accompagné du COL. BALSAN, Chef de Corps, dépose la gerbe de l’Association Nationale 2e D.B.
Après les sonneries, deux classes d’enfants entonnent la Marseillaise. Puis, la cérémonie se poursuit par un dépôt de gerbes devant la borne “Voie LECLERC”. L’assistance se déplace ensuite jusqu’à l’écluse du canal où le 13e R.G. présente avec démonstration l’engin actuel (SPRAT) permettant la pose rapide en moins de 15 min. d’une travure, élément de 12 m. pouvant supporter le poids d’un char LECLERC.
Cette prestation a été fort appréciée et applaudie par le grand nombre de spectateurs.
A l’issue un cocktail a été offert et servi par le 13e R.G. au centre culturel de NOMEXY.

Ce fut une très belle cérémonie de nos Sapeurs “A me suivre, tu passes” où nous avons pu remarquer la présence de Ghyslène LEBARBENCHON, Maire de SAINT-MARTIN-DE-VARREVILLE avec les membres du “G.T.Peinture” et son fidèle porte-drapeau surnommé “PATTON”. (Michel Cornet-Carion)

 

Samedi 5 octobre 2019

 FLIN – (Meurthe & Moselle)

 

La municipalité de FLIN avec a organisé la commémoration du 75ème anniversaire de sa libération de 1944, le samedi 5 octobre 2019.

La population de Flin est venue nombreuse pour honorer ceux qui ont donné leur vie lors de ces terribles journées de 1944. En présence d’un détachement du Régiment de Marche du Tchad, basé à Meyenheim (68), de 15 véhicules de reconstituteurs de l’association de Vincey, de la fanfare de Baccarat, de porte-drapeaux , d’élus et de témoins de l’époque, la cérémonie a pu débuter.

Le maire Mr Jean-Paul FRANCOIS, a pris la parole pour évoquer les 70 maisons détruites du village qui n’a pu retrouver son aspect actuel qu’au bout de 10 années.

L’arrivée de la 2e DB le 22 septembre 1944, a redonné l’espoir à ceux qui avaient tant souffert. Il a fallu encore deux jours de combat pour franchir la Meurthe et établir une tête de pont, sous le feu de l’artillerie ennemie.

“Le général Leclerc arrive dans le village aux deux-tiers détruit. Des maisons brûlent encore. …un vieux paysan passe….en apercevant le général, il ralentit, retire sa casquette et d’une voix étranglée par l’émotion dit seulement : merci mon général, c’est bien…
Le soir Leclerc raconte cette scène poignante à ses officiers ; c’est toujours dans les villages qui ont le plus souffert que l’on trouve l’accueil le plus profondément ému.”
(extraits du Journal de Guerre de C . Girard)

L’émotion est présente aussi en ce 75ème anniversaire quand les descendants des 21 soldats de la 2e DB tués à FLIN ont dévoilé la plaque qui porte les noms de ceux qui ont donné leur vie pour que le village redevienne libre.

La cérémonie se termine par le chant de la 2e DB, vibrant hommage de toute la population y compris les enfants en tenue d’époque, à ces hommes morts pour la France dans la fleur de l’âge.

 

samedi 26 octobre 2019

 HERBÉVILLER – (Meurthe & Moselle)

 

Le samedi 27 octobre 2019, Herbéviller avait décidé de commémorer le 75ème anniversaire de sa libération, avec quelques jours d’avance.

Ce village de Meurthe et Moselle a été libérée le 1er novembre par le sous-groupement Minjonnet de la 2e DB et plus particulièrement par le détachement du capitaine Jacques Langlois de Bazillac constitué de sa compagnie, la 6ème du Régiment de Marche du Tchad renforcée d’un peloton de chars Sherman du 12ème Régiment de Chasseurs d’Afrique.

Lors des combats, le Lieutenant Batiment, à la tête de sa section tombe mortellement blessé avec 3 autres de ses marsouins et un chasseur du 12e RCA.

Pour honorer ceux qui sont tombés lors de la libération, la municipalité débuta la cérémonie au cimetière pour se recueillir devant la tombe du Sergent-Chef FORTAS du RMT.
Puis une belle et émouvante cérémonie présidée par le maire, Mr Gilbert Brégeard en présence du député Thibault Bazin, du général Bruno Cuche, président de l’Association des Anciens de la 2e DB, eut lieu devant le monument aux morts.

Le maire, le député et le Président de la 2ème DB prirent la parole.
La cérémonie se termina comme il se doit par le chant de la 2ème DB.

La nombreuse assistance fut invitée alors à se déplacer dans la mairie où une belle exposition mise en place par Franck BATTIATTA retraça en photos et vidéos des souvenir de la libération d’Herbéviller.

A noter la présence d’Alain Paternotte un ancien de la 2ème DB, bénévole au sein du bureau de l’association des Anciens de la 2e DB, qui avait fait l’effort, malgré le poids des ans, d’assister à cette commémoration.

samedi 26 octobre 2019

 BACCARAT – (Meurthe & Moselle)

 

La municipalité de Baccarat avait décidé de commémorer le 75ème anniversaire de sa libération en organisant des activités populaires où jeunes et séniors se sont retrouvés dans la bonne humeur.

Des véhicules d’époques ont défilé dans la ville avec des membres des clubs sportifs locaux sous un splendide soleil automnal.
Sauts en parachute, lâcher de ballons, expositions etc.ont eu un grand succès populaire.

A 17:00, devant le monument Leclerc et face à l’église, la cérémonie officielle rassembla un grand nombre d’élus locaux y compris le député de la circonscription.
La fanfare de Baccarat, de très nombreux porte-drapeaux et la présence de deux anciens de la 2e DB, Mr Le Neurès, président de l’amicale 2e DB des Vosges et Alain Paternotte, bénévole au sein du bureau parisien, donnèrent à cette cérémonie un lustre particulier.

Mr GEX, maire de la commune prit la parole en premier.
Puis, Monsieur Le Neurès évoqua cette journée du 30 octobre qu’il a vécu au sein du 1er Régiment de Marche de Spahis marocains.

Le général Cuche, rappela, quant à lui, la « mission » confiée aux communes de la voie de la 2e DB pour maintenir la mémoire de ce passé récent afin de ne pas répéter les erreurs commises mais au contraire construire une société prônant les valeurs de liberté.

Enfin, le sous-préfet au nom de l’état Français voulut associer à cette journée les militaires français qui sur le territoire national et outre-mer, sont engagés pour défendre les valeurs auxquelles notre pays est attaché.

Cette journée commémorative réussie se termina par un banquet populaire.

Mr Linder et toute son équipe doivent être félicités.

 

 

 

Vendredi 15 novembre 2019

 

BADONVILLER

 


Tous les 5 ans, la municipalité commémore avec faste le souvenir de sa libération survenue le 17 novembre 1944.

Le maire, Mr Muller avait choisi, pour le 75ème anniversaire, la date du vendredi 15 novembre essentiellement pour pouvoir inviter les enfants des écoles de la commune.
250 élèves des classes maternelles et primaires étaient rassemblés autour d’une nombreuse assistance en présence du Sous-Préfet, des deux représentants du Sénat et de l’Assemblée de la circonscription.

En outre, étaient présents des représentants des associations patriotiques avec de très nombreux porte-drapeaux, des reconstituteurs avec des véhicules d’époque siglés 2e DB, ainsi qu’une sympathique chorale de la ville.

Il convient de noter aussi la présence du fils du Lt-Colonel de La Horie ainsi que deux familles d’anciens de la 2e DB ayant participé à la libération de Badonviller dont l’une venue des USA.

Devant le monument aux morts, eurent lieu les allocutions de Mr le maire, de Roger LE NEURES, ancien Spahi de la 2e DB dont le récit de ce qu’il avait vécu ici, a ému toute l’assistance et en particulier les enfants, du représentant de l’Association 2eDB et de la Fondation qui a évoqué l’esprit d’initiative régnant au sein de la 2e DB et du Sous-Préfet.

Ensuite fut organisée une cérémonie plus intime à Bréménil sur les lieux de la mort du Lt-Colonel de La Horie, où une gerbe devant la maison Muller fut déposée. Puis, l’assistance se regroupa devant le char « Mort-Homme » repeint à neuf par un bénévole de la commune puis, devant la borne de la voie de la 2e DB, dont la commune s’est dotée en 2010, pour déposer, tour à tour, des gerbes et se recueillir.

A l’issue, les participants furent invités à un vin d’honneur dans la salle municipale où une exposition de photos d’époque retraçant la 2e DB et les combats de Badonviller était organisée.

 

Mardi 19 novembre 2019

 

CIREY-sur-VEZOUZE

1007 Km

ALLOCUTION
INAUGURATION de la BORNE

 

Mr le maire de Cirey

Mesdames messieurs les élus,

Représentants des corps constitués,

Associations patriotiques

Porte-drapeaux,

Chers habitantes et habitants de Cirey,

C’est un honneur, Mr le maire, pour le représentant de la FMLH et de l’Association des Anciens de la 2ème DB que je suis, d’être présent pour le 75ème anniversaire de la libération de votre ville durant lequel vous avez décidé d’inaugurer une borne de la voie de la 2eDB.

Cirey-sur-Vezouze est une étape importante de l’épopée de la 2ème division blindée. C’est l’un des deux verrous avec Badonviller du dispositif de défense allemand qui a sauté, permettant la percée au travers des Vosges et la libération de l’Alsace et d’une partie de la Lorraine. Cirey est bien le point de départ des unités vers Strasbourg grâce aux ponts pris intacts aux allemands.

Cette libération, chers amis de Cirey, vous le devez au Chef d’escadrons MOREL DEVILLE et ses spahis.
Cet officier dans la pure tradition de la cavalerie, ne portant que son calot rouge dans les combats, est admiré de ses hommes. Son détachement était composé du 6ème escadron Kochanowski comprenant des auto-mitrailleuses et des half-tracks, renforcé avec un peloton de 4 tanks-destroyers du RBFM dont le chef était Philippe De Gaulle, fils du chef de la France Libre.
Ce détachement écrira Massu « entreprend une vraie corrida, guidé par le curé de Domèvre qui les conduira jusqu’à Cirey… et livrera une route non minée, défilant sur les arrières de l’ennemi, au plus près de cette montagne que nous voulons franchir ». Pour son action, l’escadron Kochanowski sera la seule unité de ce niveau à être citée à l’ordre de l’armée au sein de la 2ème DB.

Cette charge sur Strasbourg reste pour la postérité et les écoles de guerre des armées alliées comme « une magnifique démonstration d’allant et de vigueur,….. considérée comme un classique de la manœuvre d’exploitation. »

De plus, Cirey est aussi le point de départ des cérémonies que nous allons mener cette semaine sous le nom de « Route du Sous-groupement MASSU »

En cela, votre ville, Mr le maire, se devait de rejoindre la communauté des 110 localités qui composent actuellement la voie de la 2ème DB.

Permettez-moi de présenter les principaux objectifs de cette voie ?

  1. Perpétuer le devoir de mémoire envers les 1700 morts de la campagne de France dans les rangs de la 2°DB en 1944-45, mais aussi des résistants sans oublier les pertes civiles. Leur sacrifice a servi la paix puisque depuis 75 ans, plus de conflit conventionnel sur notre sol.

Je voudrais juste souligner que par un tragique hasard de notre histoire, le brigadier Ronan POINTEAU mort au Mali le 2 novembre appartient au même régiment qui a libéré Cirey dans la nuit du 19 au 20 novembre 1944.

Une pensée aussi pour notre dernière Rochambelle, Mme Liliane Valter décédée en fin de semaine.

  1. Enseigner le devoir de mémoire aux jeunes générations pour leur apprendre et leur rappeler certaines erreurs tragiques de notre l’histoire afin qu’elles ne se renouvellent pas. En 1938 nous avons laissé Hitler dépecer la Tchécoslovaquie croyant ainsi sauver la paix. Churchill écrivit alors :« Le gouvernement avait le choix entre la guerre et le déshonneur ; il a choisi le déshonneur et il aura la guerre. » L’histoire nous apprend à ne jamais transiger avec le totalitarisme. Hier c’était le nazisme et le communisme.. Aujourd’hui, l’hydre islamiste, selon les termes du Président de la république, est une menace grave pour nos sociétés et notre civilisation. Alfred de Musset disait : « les larmes du passé fécondent l’avenir ». Les larmes et le sang versés par les gars de Leclerc morts pour que la France soit de nouveau libre, doivent nous permettre de faire les bon choix futurs. La borne du serment de Koufra est là pour nous rappeler que: « le serment juratoire de Koufra est avant tout un engagement à ne jamais renoncer à ses idéaux quel qu’en soit le prix », comme l’a écrit la fille d’un ancien de la 2°DB.

Je terminerai en adressant aux jeunes générations, cette invitation du général De Gaulle : « enfants de France rêvez d’être des Leclerc »

Au nom de la Fondation Maréchal LECLERC de HAUTECLOCQUE et de l’Association des Anciens de la 2èmeDB, je souhaite la bienvenue à cette belle commune de Cirey qui rejoint aujourd’hui les 110 communes qui, de la Manche au Rhin, nourrissent à travers 22 départements la mémoire de cette division Leclerc à laquelle le Pays doit tant et qui doit nous servir de référence pour construire le futur.

Vive CIREY- vive la 2ème DB et vive la France !

INAUGURATION
ROUTE du Sous-Groupement MASSU

 

Du 19 au 24 novembre, dans le cadre du 75ème anniversaire de la libération de notre pays, des cérémonies se sont déroulées pour commémorer la libération des localités par le sous-groupement Massu.
Cette « route du sous-groupement Massu » a été inaugurée de Cirey-sur Vezouze qui est le point de départ de cette attaque effectuée sur l’ordre du Général Leclerc, en passant par Lafrimbolle, où Jacques Massu, Compagnon de la Libération, a percé la Vogessen Stellung, puis Dabo pour franchir les Vosges, Obersteigen, premier village alsacien libéré par la 2ème DB, puis Birckenwald, Reinhardtmunster, Thal Marmoutier, Marmoutier, Furchhausen, Altenheim et Saessolsheim, avant de participer à la libération de Strasbourg.

Ces cérémonies organisées sous l’égide la Fondation Maréchal Leclerc de Hauteclocque ont été conduites par une association alsacienne du nom de « Pro Patria », en présence de Madame Catherine Massu qui a inauguré les plaques « route du Sous-Groupement Massu » ainsi qu’un rond-point à Marmoutier.

 

20 novembre 2019

ALLOCUTION LA FRIMBOLLE

 

Mr le maire, élus, corps constitués, associations patriotiques, chers anciens, porte-drapeaux et habitants de Lafrimbolle et des environs,

Nous commémorons aujourd’hui le combat de La Frimbolle menés par le sous-groupement Massu les 19 et 20 novembre 1944.
Cet épisode de l’épopée Leclerc reste dans les mémoires car il constitue un fait historique déterminant.
C’était le dernier verrou du dispositif de défense allemand qu’il fallait faire sauter pour franchir les Vosges et s’engouffrer dans la plaine d’Alsace avec Strasbourg en fond de tableau.

Le 19 matin, Massu est à Cirey. La 2e DB vient de percer la Vor Vogessen Stellung à Badonviller et Cirey. Il reçoit de Leclerc l’ordre d’attaquer en direction de Dabo sur l’axe D.
Ses unités sont impatientes d’en découdre.
Elles sont constituées de 3 compagnies de combat de son 2e bataillon (600 hommes et 50 half-tracks), renforcées par un escadron du 12e RCA (15 chars sherman) et un peloton de 4 TD du RBFM, ainsi qu’un peloton de spahis (30 hommes). Il dispose en outre d’une section de sapeurs du 13e Bat Gen (30 hommes) et d’un commandant d’une batterie de 155 du 40e RANA (pouvant apporter les feux de 6 pièces de 155).

Massu en tête, arrive à Lafrimbolle.
Les spahis du chef d’escadron Morel-Deville, l’unité qui a pris les ponts de Cirey intacts, l’ont devancé. Ils sont arrêtés face au dispositif de défense que les Allemands ont aménagé au Nord du village en s’appuyant sur la Sarre Blanche. C’est la Vogessen Stellung.

Laissons parler le gal Langlade, le chef direct de Massu.

Pour « crever ce barrage solidement et colossalement fortifié, il (Massu) a décidé de laisser pour une fois ses blindés inactifs et a lancé tout son bataillon à pied dans la forêt avec mission de tourner l’obstacle par les crêtes, de passer la Sarre Blanche et de prendre la position qui l’arrête à revers.
Malgré la résistance des chasseurs allemands en nombre imposant dans la forêt, sa manœuvre due à son intelligence et à son mordant, réussit pleinement.
La Sarre Blanche est pris à revers avec le pont intact.
Les allemands se sauvent dans toutes les directions. La percée est faite et bien faite. La route de Massu est jonchée de cadavres d’hommes et de chevaux, de canons renversés, de véhicules détruits. »

A la tombée de la nuit du 20 novembre, le sous/gprt a atteint le carrefour de Réthal.
Demain ce sera le franchissement des Vosges par Dabo.

Cette action de force a entrainé des pertes.
Ne pas oublier ceux qui sont morts et ceux qui sont blessés. 10 morts, du RMT et des spahis et deux fois plus de blessés dont certains très gravement.

Mentionnons aussi le rôle des résistants qui apportent du renseignement très utile.
Citons André MOZIMANN, ferme St Michel.

Au nom de la Fondation MLH et de l’association des Anciens de la 2°DB, je remercie la commune de Lafrimbolle des efforts consentis pour perpétuer cette histoire, votre histoire, avec les gars de leclerc.

Lafrimbolle, haut fait d’armes de l’épopée de la division Leclerc, mériterait une borne en plus de cette très belle stèle et de cette nouvelle plaque mentionnant « l’espace du sous-groupement Massu ».

Nous ne pouvons que vous encourager à faire partie de la voie de la 2e DB et devenir proche partenaire de la Fondation Maréchal Leclerc de Hauteclocque.

 

Composition du S/groupement MASSU (La Frimbolle-Dabo-Obersteigen)

Chef Lt-Col MASSU

Adjoints : Cne MOLLOt du RMT

Cne LUCIEN du RBFM

  • Compagnie hors rang du 2e Bataillon : Cne de la Simone
  • Compagnie d’accompagnement du 2e Bataillon: Cne Eggenspiller
  • 5ème compagnie de combat aux ordres du Cne Rogier
  • 6ème compagnie de combat aux ordres du Lt Renaud
  • 2ème escadron du 12e RCA aux ordres du capitaine de Vandières
  • Peloton de spahis du 1er RMSM aux ordres du Lt Rouxel (3ePon du 2e Escadron)
  • Peloton de Tank-Destroyers du RBFM aux ordres du EV Durville
  • Section de sapeurs du 13e génie de Chollet
  • DL du cne Ramières, cdt la 3e Batterie du 40 RANA