Fondation Maréchal LECLERC de HAUTECLOCQUE

Caravane n° 478 – Éditorial du Président Bruno CUCHE

ÉDITORIAL du Général d’Armée Bruno CUCHE

Président de la Fondation Maréchal LECLERC de HAUTECLOCQUE
Président de l’Association des Anciens Combattants de la 2e D.B

CARAVANE N° 478 – MARS 2018

 

Commander c’est prévoir…

 

1944-2019, 75 années séparent ces deux dates. Malgré le temps qui passe inexorablement, il convient de ne pas oublier, plus important même il faut rappeler, sans se lasser, à certains et apprendre à d’autres plus jeunes quel fût le sacrifice héroïque des combattants pour libérer enfin la France et lui redonner sa juste place dans le concert des nations.

Ce n’est pas toujours tâche facile tant le contexte a changé depuis : une réconciliation allemande spectaculaire scellée par la volonté de deux grands hommes d’état visic De GAULLE et ADENAUER « ; une Europe réunifiée et pacifiée après la chute du rideau de ter puis quelques derniers soubresauts tragiques dans les Balkans à la fin du siècle dernier des conflits nombreux qui se sont déplacés vers d’autres lointaines contrées mais dont tes conséquences viennent nous menacer ou nous frapper cruellement sur notre sol cherchant m ébranler notre démocratie.
Certes des cérémonies commémoratives plus ou moins importantes viendront ponctuer ce 75e anniversaire, attirant les foules et propices donc à la transmission de la mémoire combattante. Elles ont donc toute leur place et leur utilité. Aussi l’Association Nationale des Anciens de la 2ème D.B. ne compte pas se soustraire. Au contraire elle y participera activement, comme ete le fait fidèlement tous les ans sur le chemin qui la conduit de Saint Martin De Varreville à Strasbourg.

Néanmoins pour marquer plus spécifiquement cet événement et laisser une trace visible s’inscrive dans la durée et qui soit résolument tournée vers l’avenir, la Fondation Maréchal LECLERC de HAUTECLOCQUE prononcera très clairement et résolument son engagement sur deux priorités :
• La remise en état des monuments (*) qui rendent hommage au général LECLERC ou à ses compagnons d’armes,
• L’achèvement de la « Voie de la 2ème D.B. ».

Certains « monuments » érigés très peu de temps après la fin du conflit ou la mort du général LECLERC ont beaucoup souffert des affres du temps ou de la rigueur du climat.
Il convient de leur redonner tout leur lustre et, peut-être, de bénéficier de certains progrès technologiques récents pour mieux les protéger.
Pour pouvoir mener ce projet ambitieux à bien, il est indispensable de s’y prendre à l’avance.

Aussi je demande dès aujourd’hui aux maires des communes concernées de bien vouloir dresser l’inventaire de ces « monuments », d’évaluer leur dégradation, d’établir des devis de remise en état et de les transmettre à la Fondation.

La Fondation Maréchal LECLERC examinera chacun des dossiers présentés, établira des priorités et arrêtera les montants financiers qu’elle pourra investir dans cette opération.

Une précision s’impose cependant : la Fondation ne se substituera pas aux communes mais leur apportera une aide conséquente qui permettra d’entreprendre les travaux nécessaires. Ainsi, d’une certaine façon « nous bâtirons l’avenir » ensemble afin que nul n’oublie en ces lieux cette épopée héroïque et ses acteurs.

Concernant « la Voie de la 2ème D.B. », elle a aujourd’hui fière allure avec ses 90 bornes jalonnant de façon visible la route qui conduit de Normandie à l’Alsace, et avec ses 60 panneaux explicatifs.

Pourtant l’on ne peut s’en satisfaire : il faut absolument profiter de cette année 2018 comme de la suivante pour parachever ce dispositif original et unique. Je dois pouvoir compter sur l’engagement et l’initiative de chacun…
En relisant les mémoires des uns ou des autres, Anciens de la 2ème D.B., il est courant de constater que certaines communes ont encore été oubliées et ne possèdent toujours pas de borne. Il appartient à chacun en province de nous le signaler ou de « susciter de nouvelles vocations » et ainsi de réparer ces omissions afin de compléter la Voie de la 2èmeD.B.
Par ailleurs, s’il y a bien 90 bornes, peut-on se satisfaire de 60 panneaux ? La Fondation rappelle qu’elle offre généreusement le panneau générique à toute commune non encore dotée. Surplace, en Normandie, en région parisienne, en Lorraine, dans les Vosges ou en Alsace, rappelez aux « distraits » qu’il est encore temps de réparer cet oubli… une borne sans panneau se sent un peu orpheline !.

Enfin le musée virtuel doit progresser. Pour ce faire la Fondation explore deux pistes : celle déjà bien maîtrisée du QR-code et celle, nouvelle, de l’édition d’un guide vert touristique (**) de la Voie de la 2ème D.B. Il a vocation à être largement diffusé dans les offices de tourisme (chaque commune possédant une borne bénéficierait de deux pages, l’une historique et l’autre d’actualité…) Là encore la Fondation s’investira sans réserve mais elle aura besoin de toutes les compétences, de toutes les énergies, de toutes les bonnes volontés… et « ne me dites pas que c’est impossible ».

 

Général d’Armée Bruno CUCHE
Président de la Fondation Maréchal LECLERC de HAUTECLOCQUE,
Président de l’Association des Anciens Combattants de la 2e D.B.

 

(*) Par monument il faut entendre : stèle, tombe, statues, cimetières, chars…
(**) ce projet fera l’objet d’une correspondance particulière adressée à toutes les communes et aux présidents de collectivités territoriales concernés.